poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Un sommeil anodin

oksana kravchenko.jpg

 

 

Oksana Kravchenko 

peintre de l' Ukraine né en 1972

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au bord de la fenêtre éclose un chat rouquin

S'endort paisiblement parmi l'ambre lumière

Qui l' indiffère abstrait au tracas journalier.

Il veut languir en paix et ferme sa paupière

Pour mieux y roupiller d'un sommeil anodin

Sans être dérangé par les bruits du palier.

 

 

Allongé tel un sphinx au seuil d'un vase il trône,

Et se moque à l'encens mignard des violettes

Qui se répand autour de lui. Sur le chêneau

Assoupi tôt il ne perçoit les grivelettes

Qui sifflent en dehors de la demeure et prône

Une sieste stoïque où ne court le moineau.

 

 

 

Derrière lui l'ombre d' un fleuve au teint saumâtre

S' étiole en douceur ainsi qu'un ciel beigeâtre

Quand l' automne a vêtu d'argent son gant feutré.

Le mistigri n' a froid malgré la baie ouverte.

 

 

Une éclaircie a vu miroiter d'un ourlet

Le canal; le félin ronfle avec l' âme offerte

À sa chimère; il ne voit rien se tient prostré

Afin que nul mortel ne nuise au nid douillet.

 

 

 

 

véronique henry

Juin 2018

 

 

 

 

 

 

 




28/06/2018
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser