poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Un léger râle

11547_932409753436756_6601386929235589462_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Quel est ce matin qui me mine ?

Au point qu'un frisson sur l' échine

Se fait sentir,

Malgré que je n'ai nulle angoisse, 

Est ce la douleur qui m'empoisse ?

À se blottir.

 

 

Oh que le déni me déroute

À feindre ce que je redoute,

¨Prête à sentir

Le moindre péril qui me lange,

Parce que mon cœur le dérange

Sans rien blottir.

 

 

Ai-je entendu ce léger râle 

Auprès de l' ombre vespérale,

Qui vient sentir

Au bord de ce lit ma pauvre âme,

Qui tressaille d'aucune flamme

Pour s'y blottir.

 

 

Durant ma nuit qui se trémousse,

Ai-je apprécié sa secousse, 

Pour mieux sentir

Que ma main tremble puis oscille,

D'un ton bleuâtre qui vacille

Sans se blottir.

 

 

 

véronique henry

Août 2018

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 



23/08/2018
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser