poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Tel un tambour

10511158_828973710447028_1029464244199159372_n.jpg


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dehors l'air est paisible, oh, comme c' est étrange !

Aucun souffle ne vient perturber le rictus,

Qui pourtant gronde et grogne au cœur de mon plexus,

Tel un tambour il tape hélas et me dérange .

 

 

Devant le fruit chanci qui me fait tant frémir,

Comment freiner ? Oh ciel ! ce goût qui veut vomir,

Quand un fluet gamin s' étouffe en son haleine.

 

 

Dès lors ma quiétude a fui parmi l' hiver,

À chaque fois que mon esprit file sans laine ,

Dès qu'une épreuve vêt son venin âcre et vert.

 

 

Combien ai-je connu de vastes débandades ?

Pour que mon cher fiston se soigne à l'hôpital,

Maintenant c' est au tour du petit ! Quel mental

Ne peut t'il nul entendre intact quelques saudades ?

 

 

 

 

 

véronique henry

Septembre 2018

 

 

 

 

( dédié à mon premier fils Yohann-

Et à mon deuxième petit-fils Kaenan)

 

 

 

 

 

 

 


 

 



15/09/2018
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser