poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Sur les vallons

parc-national-des-cevennes-04.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand l'aurore a versé ses premières étreintes

Au milieu d'une combe où siffle un rossignol,

Circulent des odeurs qui vont de leurs empreintes

Imprégner le terroir du pays Cévenol .

 

 

Sur les vallons boisés qui n'ont aucunes craintes

De voir courir dès le matin un esquirol,

L'automne vient les enlacer sans douces feintes.

 

 

Quelques fumets glissent des toits sur le granit,

Où le lichen s' accroît pour couvrir les rocailles;

Les châtaigniers se sont haussés face au zénith

Qui perce leur ramille ainsi que les broussailles.

 

 

Oh que cette contrée à l' envol d'un titit

Est rustique et profonde, où vibrent les sonnailles

Dès que la tramontane a couché l' aconit .

 

 

 

 

 

véronique henry

Septembre 2018

 

 

 

 

 

 

 

 




14/09/2018
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser