poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Sous le soleil fécond

17155851_782546105231967_6763688900563513037_n.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'il m' est navré de ne sonder les vieux halliers

Ni de pouvoir flâner marcher dans la luzerne,

Le breuil a su fleurir entre des espaliers

Que frissonne un sanglot en ma gorge si terne.

 

 

J'aimerai tant rôder au dessus du balcon

Pour mieux y percevoir le vol souple d'un sterne,

Mais la douleur advient sous le soleil fécond

Que frissonne un sanglot en ma gorge si terne.

 

 

À chaque heure du jour ruisselle mon désir,

Hélas cet espoir fond dénué sans plaisir

Que frissonne un sanglot en ma gorge si terne.

 

 

Quand irai je glaner cueillir l' odeur des fleurs ?

De regret mon silence étouffe un flot de pleurs

Que frissonne un sanglot en ma gorge si terne.

 

 

 

 

véronique henry

Mai 2018

 

 

 

 

 

 

 




08/05/2018
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser