poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Près d'une glace

16507846_1169054299881792_7149382699841778533_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aurai-je pu m' apercevoir

Au bout de cet ample couloir

Qui se déplace,

Que mon corps oscille en tremblant

Et que le mur parait troublant,

Dès qu'il se glace.

 

 

Devant le reflet d'une fleur

Qui fane et moisit sans lueur

Et se déplace,

 Je tâtonne alors de ma main

L'encens qui flétrit du jasmin

Pour qu'il me glace.

 

 

La frousse s' accole à ma chair

Qui perle suant parmi l'air,

Quand se déplace

En mon contour un bibelot,

Qui s' agite tel un grelot

Près d'une glace.

 

 

Auprès de l' effroi provoqué,

Mon cœur palpite si choqué

Qu'il se déplace

Hors de ce lit, d'où je bondis

Et ne sait pourquoi je verdis,

Hormis ma glace !

 

 

 

 

 

véronique henry

Août 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




18/08/2018
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser