poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Près d'un îlot

1622463_591119727670063_1385732266415832421_o.jpg

 

 

 

 

 Mise en page par Maria-Dolorès:

 

 

przos_10.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que j'ai senti ne craindre nul regret

Sur le santal d'un pétale de rose,

Quand la mouette égaie avec sa prose

Le velours de la fleur qui naît discret.

 

 

Malgré le chyme en son douceâtre arôme

Qui chatouille mon nez près d'un îlot,

 Mon blanc linon suinte et paraît pâlot

Quand la marée a reflué le baume

Que j'ai senti.

 

 

Je n' entends plus le fiel qui me déroute

À parcourir les flots sur un voilier,

Car mon chagrin se noie humilié

Auprès de ce bouquet perlé de goutte

Que j' ai senti.

 

 

 

véronique henry

Juillet 2018

 

 

 

 

 

 

 


 

 



08/07/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser