poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Nyx

William-Adolphe_Bouguereau_(1825-1905)_-_La_Nuit_(1883).jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Entendez vous durant la nuit chuchoter Nyx

Dès que le crépuscule ombre au creux d'un nuage ?

Pourtant sa voix essaime un pollen oint d' onyx

Qui vient poudrer entre les draps votre visage.

 

 

 

Comment ne pas l' apercevoir en plein essor

Au bord d'une nuée ayant le teint de l' ambre ?

La voici dans le ciel drapée en son tussor

À moitié dévêtue, oh, reine qui se cambre !

 

 

Or sa grâce féline assoupit les démons

Qui veulent vous narguer au tréfonds de vos âmes,

Écoutez donc son timbre avec ses claires gammes .

 

 

N'ayez aucune crainte auprès de vos poumons,

Elle n'est point ici pour vous trancher la gorge !

Cessons de la bannir n' allumons nulle forge .

 

 

véronique henry

Février 2019

 

 

 

 

 

 


 

 



16/02/2019
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser