poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Le vent fripon

jardin-prive-mur-pierres-seches-graminees-stipas-rosiers-cypres-vimade-architecte-paysagiste.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Du muretin s' arrimait le rosier

Tel un plant oppressé parmi l'osier.

Il y souffrait bouffi d'une bourrasque

Qui décoiffait en outre une ample vasque

Sur le balcon envahi de casier.

 

 

Le vent fripon cinglait un chemisier

Pincé sur le ligneul, dont un bousier

Déboussolé déambulait trop flasque

Du muretin.

 

 

Ainsi transi d' être anesthésié

L'arbuste errait au dedans du brasier,

Qui le rendait ivre autant que la frasque

Le secouant acerbe comme un masque

Éberlué vers le proche alisier

Du muretin. 

 

 

véronique henry

Janvier 2018

 

 

 

 


 



16/01/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser