poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

En dessous du grenier

hermine_002.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Un léger cri soudain en dessous du grenier

Se fit sentir et remuait hors de la paille.

Qu' était ce donc qui tressautait ? -quelle pagaille !

Seul le vent répondit contre le pigeonnier .

 

 

Aurai-je eu la berlue au fond de la remise 

En ne voyant que du foin sec éparpillé ?

 Certaine j'entendis qu'un bond a sautillé

Malgré qu' Éole sut s'engouffrer à sa guise .

 

 

Une touffe de poil émergea des fagots,

Et vint frôler ma tête ainsi que la soupente.

Aussitôt une hermine a fui de la charpente,

Et toupilla surprise autour de verts ligots .

 

 

Follette elle fonça vers le seuil du vieux porche,

Et sortit au dehors pour nicher dans un creux.

Je fouinai les buis le terrain bruyéreux,

 Nul rongeur ne se plut sous le bout de ma torche .

 

 

J'ai refermé derrière moi le portillon

Qui grinçait sépulcral au cœur de la pénombre;

Or je frémis pantoise à la prunelle sombre

Au pelage si blanc qui surgit du layon .

 

 

 

véronique henry

Avril 2019

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 



18/04/2019
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser