poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Durant des jours

26230559_1808617186099193_1534385137766463890_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des écueils n'ont cessé de rapper mes guenilles,

Dont je n'avais prévu les si nombreux lacets

Qui m'empêchaient de les gauchir vers des cornilles;

Hélas je m' aperçus de leurs nocifs accès.

 

 

Avec le poids des ans qui n'ont freiné mes bourdes

J'ai su grâce à ma laie alors ôter mes torts, 

Dont je n'appréciais les châtaignes trop lourdes

Qui m' ont cinglé durant des jours pleins de retors.

 

 

Pour ne plus discerner cette courroie acerbe,

Je m'instruisis conciliant des choix mûris,

Car ma veine naquit d'une nouvelle gerbe.

 

 

Afin de demeurer libre en des cieux fleuris

Je ne devais à nul d'entendre son proverbe,

Sauf devant mes instincts qui ne seront taris.

 

 

 

 

véronique henry

Août 2018

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 



17/08/2018
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser