poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Au milieu du feuillage

Franz Dvorak.jpg

 

 

  Franz Dvorak ou Franz Bruner

peintre tchèque

(1862-1927)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un regard couleur jade et le nez aquilin

Ont trahi la beauté de cette aimable muse,

Quand ses pupilles vont séduire un rai félin

Pour éclairer son trait afin que rien ne l'use.

 

 

Sous le teint virginal d'un rose pétillant

Où l'on s'éprend d'aimer aussi sa tendre lèvre

Que le peintre a voulu rosir d'un lait brillant,

Qu'il est exquis d'être assoté d'une ample fièvre!

 

 

L'air prude s'émoustille au portrait délicat,

Qui se laque olivâtre auprès d'un grand tonka

Au milieu du feuillage empoissé d'aigremoine.

 

 

Les sourcils avelins et le fasciés troublant

Sont brassés par l' éther qui s' accole d' avoine,

Qu'il rafraîchit dans le satin son peignoir blanc.

 

 

Portant son vert chapeau couronné de pivoine

Et le mince collier dont ruisselle aucun pleur,

Où naît cette vénus qui se bichonne en fleur?

 

 

véronique henry

Juin 2018

 

 

 

 

 

 




02/07/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser