poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Au milieu des brunelles

17796259_1396336063761146_7910599143670766506_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 Sous le dais des hêtres verdelets 
qui cillaient parmi le doux murmure
Du zéphyr, je vis des ruisselets
Scintiller sans aucune souillure .


Déployés dans le creux des ravins
Lactescents, entre une large courbe
Qui s'offrait à côté des bovins
Au pâtis qui broutaient en la tourbe,
Les clairs rus suintaient sur les sentiers
Caillouteux de leur mante opaline
Rejoignant la Seine percaline
Qui campait proche des églantiers
Ivoirins,et mes brunes prunelles
Se troublaient de leurs tendres odeurs
Quand  l' éther englua les venelles,
D'où mes yeux  tremblèrent sans candeurs .


Les coteaux garnis de serpolets
Fleurissaient fort nombreux la ramure
Émeraude, et frémirent drôlets
De l' encens qui perlait en bordure .


Sous le ciel safran plein de blondeurs
Quand les rais nourrirent mes flanelles,
S'alanguit mon cœur de ces tiédeurs
Qui fusaient au milieu des brunelles .

 

 

 

 

 

véronique henry

Mai 2018

 

 

 

 

 

 

 

 




26/05/2018
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser