poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Poésies de Béatrice et son recueil de poésies sensuelles


Quelques poèmes de Béatrice Montagnac et son recueil

 

 

 

 

Couverture Poésies sensuelles.jpg

 

Recueil de poèmes sensuels

aux éditions stellamaris  http://editionsstellamaris.blogspot.com/2018/06/poesies-sensuelles.html

 

 

 

 

 

 

 

avatar_801046_1265028_201803140748169.jpg

 

 

 

 

 

 

Poétesse sur le forum de poésies :  http://poesis.forumactif.org/

 

Son blog :  https://beatricepassionnementpoesies.blog4ever.com/forum

 

 

 

 

 

avatar_801046_1265028_201803140748169.jpg

 

 

 

 

 

 

Printemps (sonnet à rebours)

 

Le printemps apparaît, dès que se meurt l'hiver

S'envolent les oiseaux que nous conte Prévert,

L'on voit nicher dessous les toits les hirondelles.

 

Des amoureux, main dans la main, sont tous discrets

Les petits coins pour deux les mettent aux secrets,

Le printemps revenu brille de ces dentelles.

 

Dans le pré les bambins cueillent les boutons d’or

Réveillant aux beaux jours toutes âmes perdues,
Une béatitude aux humeurs répandues,
Vient la saison magique en couleur pour décor.

 

Le lotus vient éclore aux senteurs de jasmins

Ô ! printemps arc-en-ciel scintille ta lumière,

Le fleuriste admirant sa belle jardinière,

Les Apeciens glanant les vers sur leurs chemins.

 

 

                 Béatrice Montagnac

 

 

 

 

 

 

avatar_801046_1265028_201803140748169.jpg

 

 

 

 

 

 

les roses du mal, fleurs de mes souffrances 

 

Visage d'enfant inondé de larmes

La jeunesse alors prise de tourments.

 

Blessures au cœur brèches de ma vie

Chemin de douleurs sur mon corps blessé,

Je demeure femme une âme en survie

 

Aux souvenirs noirs mes pleurs désarmants,

Fleurons de mon mal ont toujours les armes

Je reste captive au mur de tels drames,

Provoquant chagrins puis écœurements.

 

Défilent les ans dans mon profond gouffre,

et je graille encor l'horreur du passé,

Déchirante enfance au goût de ce soufre.

 

Le destin volé, durs déchirements

Au ru des chagrins sonnant les alarmes.

 

Les roses du mal, fleurs de mes souffrances.

 

         Béatrice Montagnac

 

 

 

 

 

 

avatar_801046_1265028_201803140748169.jpg

 

 

 

 

 

 

  Miroir du temps

 

 

 

Ô miroir

 

Vous qui renvoyer notre image,

 

avec émotion, élégance.

 

Le reflet de notre visage, épanouis.

 

Le temps qui passe, faisant sa révérence.

 

Ô miroir ! C'est la vie qui s'enfuit.

 

 

 

Ô miroir

 

Vous dessinez notre métaphore.

 

Les marques du temps, sublimées.

 

Cela est notre réconfort.

 

Même si ! Notre juvénilité,

 

c'est un peu abîmée.

 

 

 

Ô miroir

 

Nos ridules sont belles,

 

elles décrivent notre âme rebelle.

 

Nos rides ; un charme de belles dames.

 

qui vous désarme.

 

 

 

Ô miroir

 

Vous nous renvoyez notre vieillesse,

 

la fin de notre jeunesse.

 

Nos sillons, ces belles lignes du cœur.

 

Le récit de nos amours en fleur.

 

 

 

Ô miroir

 

Voyez-vous nos cheveux blancs ?

 

Des hivers les ont blanchi avec le temps.

 

Les saisons se sont succédé doucement.

 

Ils sont loin nos printemps maintenant.

 

 

 

Ô miroir

 

Miroitement du temps qui s'en va.

 

Des personnages et leur histoire,

 

faites de bonheur ou désespoir.

 

Vous avez vu tant de vie passer là.

 

La nôtre a défilé, aussi comme ça.

 

 

 

Ô miroir

 

Le temps qui passe a fait de vous.

 

Un objet vivant, rempli d'anecdotes.

 

Puis la vie s’en est allé, c'est tout.

 

Vous versez vos larmes sur cette note,

 

Finale, la fin de nous.

 

 

 

Ô miroir

 

Nous, après notre mort,

 

nous serons une poussière d'or.

 

Dans le cœur de ceux qui nous adore.

 

Vous, vous serez le reflet de notre vie.

 

Le miroir de notre passage ici.

 

 

 

Ô, miroir ne pleurez pas.

 

D'autres visages vivant passeront là.

 

Ils vous rendront votre jeunesse d'autant.

 

Vous pleurerez, vous sourirez comme avant.

 

Vous serez leur âme d'enfant.

 

 

 

Ô miroir

 

Vous verrez encore, la beauté d’une fée.

 

La virilité d’un apollon musclé.

 

Le sourire d'un chérubin.

 

Aujourd'hui et demain.

 

 

 

Ô miroir

 

Tu ne comptes pas les ans.

 

Tu dépasses le temps.

 

Dans mille ans.

 

Nous, retrouverons nous, comme avant ?

 

 

 

 

 

                 Béatrice Montagnac

 

 

 

 

 

 

 

 avatar_801046_1265028_201803140748169.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rose fougueuse 

 

Mon cœur est ta rose bonheur.

T'offrir mon parfum printanier.

Douce ardeur en apesanteur.

Donner mon amour tout entier.

 

Mon cœur cette rose sensuelle.

Effeuille tes belles corolles.

Divine passion habituelle.

Te faire perdre la boussole.

 

S'ensuit un ébat langoureux.

Fougueuses sont nos embrassades.

À rendre nos corps douloureux.

Dans la fureur de nos cascades.

 

           Béatrice Montagnac

 

 

 

 

 

avatar_801046_1265028_201803140748169.jpg

 

 

 

 

 

 

 


12/06/2018
2 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser