poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

À travers un nuage

421200_330948536944487_721943360_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La rouille s' est posée au milieu du versant,

Puis a colorié de son fard le feuillage,

Qui mordore orangé face au zénith safran,

Quand l'automne s'invite à travers un nuage.

 

 

Une fauve clarté s' arrime à l' horizon,

Et cuivre d'un masque oint le breuil qui me fascine ;

Aussitôt s' éclaircit l'immense floraison

Aux flancs de la colline où d' ailleurs je lambine.

 

 

Le sous-bois me séduit au cœur de ce lavis,

Qui flamboie en l' éther recouvert de carvis,

Où son pollen saupoudre alors ma chevelure.

 

 

Oh que cette brassée anime mes souliers,

Et sème une volute offrant sa chapelure,

Qui tapit le sol d'or comme des chandeliers.

 

 

Lors s' émeuvent mes yeux devant leur ocellure.

 

 

 

 

 

véronique henry

Septembre 2018

 

 

 

 

 

 

 


 



28/09/2018
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser