poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Un nénuphar s' émeut

bouton-de-nenuphar-visoflora-3481.jpg

 

 

 

 

 

 

Un nénuphar s' émeut pleure tout avachi,

Dès que s' engouffre l'air vif vers les lucioles

Qui musent sur le lac ; il pantelle et blanchit

Sous l' aquilon ôtant ses vertes pétioles .

 

 

Sans avoir peur du vent s' égaie un acouchi

Qui furète en la grève; il saute en cabrioles

Et ne voit point le friselis qui meut gauchi;

Sa ride gicle asperge alors des gratioles .

 

 

Le lis d' eau se lamente à s' effeuiller benêt;

Il maudit la saison avec un roux genêt,

Du refroidissement si prompt qui se projette .

 

 

Frileux ne se lustrant plus aux rais de l' été,

Ayant transi sa fleur il grelotte entêté;

L'automne ne l' entend hélas et le soufflette .

 

 

véronique-henry

Septembre 2017

 

 

 

 

 

 


 

 



01/10/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser