poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Sur la colline ourlée

roses fleuries.jpg

 

 

 

 

 

La vaste roseraie , engourdit et réveille

D'un encens vaporeux , le cottage friand .

Les sépales musqués l' affriolent folâtre,

Dès que fuse gaiement l' essor des passereaux .

 

 

Une grappe l' étreint , l' aguiche , et l' ensoleille

De son fard saupoudré, qu'il blêmit défaillant .

Or l' océan bleuit sur la côte d' albâtre,

Irisant la chaumière ainsi que ses vitraux .

 

 

 

Il se pâme affaité sur un tapis de mousse,

Et s' engorge férin du gerbier aromal,

Qui l' honore , l' embaume en fragrance angélique.

 

 

Sur la colline ourlée , après une secousse

D'un lourd ressac émis , le noroît hiémal

Affadit et nettoie un guêpier méthylique .

 

 

iris véronique henry

juillet 2017

 

 

 

 


 



12/07/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser