poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Dans le rosage

dans_l10.jpg

 

mise en page de Flormed 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'aquilon sitôt poignant,

Unit ma chevelure ointe,

La brode à son sang geignant,

Que l'aube n'est plus défunte .

 

 

Le soleil l'exhale en son miroir,

Que blondit ma toison étalée,

Hirsute au vent fripon, à s' échoir

Auprès d'un chenal plein d' azalée .

 

 

Puis le souffle trépignant,

Parmi la ramille peinte,

Se renforce accompagnant

Sa feuillée émue , étreinte .

 

 

Promptement dans le rosage , un loir

Ombrageux a surgi d'une allée,

Se sauvant vers un bel affinoir,

Inquiet de ma frayeur frâlée .

 

 

véronique henry

juillet 2017

 

 

 

 

 

 




30/07/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser