poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

Dans le logis

piano 2.jpg

 

 

 

 

 

 

Papillonnent mes yeux au travers d'une natte,

Luisant d'un sillon vespéral,

Entré par la verrière ébahie enfiévrée,

Où mes cils sont trop rougissants .

 

 

Sous mes doigts tant pourprins s'entiche une sonate,

Au vibrato si viscéral,

Que frissonne la fresque aussitôt enivrée,

À noyer mes sens bruissants .

 

 

Un fluide s'immisce en la lumière agile,

Ébranlant le vieux piano,

Qui tremblote à jouer pudibond et lucide .

 

 

Flatté du récital mon sofa très fragile,

Geint à la voix de soprano,

Qui retentit dans le logis d'un chant limpide .

 

 

 

véronique henry

juillet 2017

 

 

 

 

 




29/07/2017
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser