poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

poesieirisienne- véronique henry -poésies classiques

recueils poétiques de Flormed ( Mohammed Zeid)


recueils poétiques de Flormed ( Mohamed Zeid) , avec ses derniers poèmes de son blog

 

 

 

UUtGFfP-Q-CGU4rVyHHKX6xKNbs.gif

 

 

 

Couverture Rigo Lons.jpg

 

 

 

Les aventures de Rigo Lons

 

 

Couverture Les pleurs de l'a_me.jpg

 

 Les pleurs de l'âme

 

 

 

 

Couverture Encyclopédie du sonnet.jpg

 

Encylopédie du Sonnet

UUtGFfP-Q-CGU4rVyHHKX6xKNbs.gif

 

 

Voici quelques poèmes de son blog :

pleurs de plume

 

 

 

Ma visiteuse du soir .

 

 

 

Quand vient la nuit, fuit le sommeil, surgit ma fée.
Son parfum me grisant, mon esprit prend le vol
Vers les ciels des trouveurs où je romps mon licol
Pour que vogue à loisir mon âme surchauffée.

Là-haut, parmi ces clercs, confrères d'autres temps,
Le faix des maux s'allège et la plume recouvre 
Sa grâce que le jour aux raffuts troublants couvre
De sa fausse clarté qui meurt dans ses tartans
Quand vient la nuit.

Mon cœur abhorre tant de camper dans sa sphère
Comme un garçon chétif contraint par ses parents 
A croupir sous un toit aux relents torturants.
Fi du lit froid ! dès que le fils d'Hypnos me ferre
Fuit le sommeil.

Et j'attends, l'œil brillant dans le noir envahi
Par des êtres lointains à l'air serein, amène.
Chaque soir, s'accomplit le même phénomène
Sitôt  que je revois mon père, le spahi,
Surgit ma fée.

 

 

Mohamed Zeid

Flormed

 

 

UUtGFfP-Q-CGU4rVyHHKX6xKNbs.gif

 

 

 

Imploration.

 

 

Si tu pars, la nuit sera sans lune ;
Sans soleil, le jour.
Je n'aurai, de raison d'être, aucune.
O source d'amour !

C'est toi qui m'as ouvert la tribune
Du chantre et du troubadour.
Te perdre, c'est la grande infortune,
C'est le vide à tout détour.

Puis-je, par ces vers, avoir ta grâce
Pour sauver mon esprit du rapace 
Nommé tracassin ?

Vois comme le malheureux s'agite
Tant que demeure loin de mon gite
L'ambre de ton sein.



Mohammed Zeïd
 Flormed 

 

 

UUtGFfP-Q-CGU4rVyHHKX6xKNbs.gif

 

 

Au poète.

 

 

Laisse arriver le soir, ami poète !
De la reine Luna, ta muse est sœur.


Laisse arriver le soir, ami poète,
Pour accueillir les ténèbres que jette 
La nuit chassant le jour et sa clameur. 
Allume l'encensoir et que soit prête
À brûler la chandelle aimant la fête 
Que, follement, célèbre tout rimeur 
Recevant sa houri qui, son bonheur, 
Vient faire en câlinant sous son ailette
Au duvet satiné son tendre cœur. 
Ton œil ravi la trouve si coquette : 
De la reine Luna, ta muse est sœur
.


De la reine Luna, ta muse est sœur ;
Laisse arriver le soir, ami poète !


De la reine Luna, ta muse est sœur ;
Fais-en ta fée, offre-lui rose ou fleur 
Puis, l'oreille prêtée à sa causette, 
Sème, à son ris, les rimes, en douceur ! 
Sous ta plume en perloir de ciseleur
Le mot dévêt sa moulure secrète 
Pour le plaisir de tout probe exégète.  
Ton art est délicat par sa valeur 
Qui resplendit sur la plus belle crête  
Du mont Litterae, le vrai charmeur.
Laisse arriver le soir, ami poète !

 

 

Mohamed Zeid

Flormed

 

 

 

UUtGFfP-Q-CGU4rVyHHKX6xKNbs.gif

 

 

 

 

L'oiseau captif .

 

 

 

Ecoutez bien mes mots, disait un sage :
L'oiseau ne chante pas s'il est en cage,
Il gémit mais, ignorant son langage,
On croit mélodieux son faux ramage.
Il pleure sa liberté.

Un rossignol, loin de son paysage,
Perd la flûte qu'il a dans un bocage,
Près d'un ru vert murmurant à l'ombrage
Pour le plaisir du promeneur volage
Amoureux de liberté.

C'est au sommet d'un mont au bel alpage
Qu'il se plait à chanter, sans découpage.
Le philomèle est gai près d'un rivage
Où le zéphir surmonte tout barrage 
Au nom de la liberté.

O bel oiseau, craignant plus que l'orage
Le filet du chasseur, sur cette page,
Je dis que je te plains car ton image
N'a plus d'attrait ; tu vis tout seul ta rage ;
Dépourvu de liberté.
  
Dans la geôle où se déteint son plumage,
Loin des feuillus au bel état sauvage
De ton milieu, tu n'es que vain mirage
Abreuvant de tes pleurs de pauvre otage 
Les tueurs de Liberté. 

 

 

Mohamed Zeid 

(Flormed)

 

 

UUtGFfP-Q-CGU4rVyHHKX6xKNbs.gif

 

 

 





 
 
 

 


20/07/2016
2 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser